Bon plans pour écrivain sur le net 2.2 : rendre public son travail, être lu, publier

 

Après avoir découvert la semaine dernière des sources d’inspirations, des aides pour écrire et s’organiser, voici aujourd’hui mes références sur le net rendre publics vos textes. Vous y trouverez des informations pour publier en ligne, mais aussi sur les forums, les concours, les maisons d’auto-éditions… Tout ce qui peut intéresser un écrivain prêt à partager ses textes.

 

Être lu et recevoir des avis :

Les forums

Un petit tour sur la première page d’un moteur de recherche suffit  pour s’apercevoir de la multitude de forums, plate formes de publication en ligne, groupes d’auteurs…Le problème étant de trouver celui qui vous convient. Personnellement je n’aime pas trop  les forums. En général, je n’apprécie pas la mise en page, j’ai l’impression de perdre beaucoup de temps et que cela ne m’apporte pas grand-chose.  Mais peut-être en avez-vous une autre expérience ?

Les plate formes pour publier sur internet (Wattpad, Scribay…)

Wattpad, la plus connue

Sil s’agit de publier sur le net pour recevoir des avis, je suis plus à l’aise sur les plate formes d’éditions libres. Mieux présentées et donc plus claires, elles offrent aussi des fonctionnalités variées. Presque tout le monde a entendu parler de Wattpad, la plate forme canadienne. C’est une sorte de méga bibliothèque de textes en accès libre, où vous pouvez créer votre compte, lire, publier, recevoir et donner des avis. Principaux problèmes : tous les types d’écriture ne sont pas bien représentés et pour se faire connaître… il faut du temps, du travail et de la chance.

Ma préférée : Scribay

A côté de Wattpad, il y a celle que l’on pourrait appeler la « cousine française » Scribay. Je l’ai utilisé quelque temps pour tester et j’ai bien apprécié. Le visuel est agréable, on s’y repère facilement. Les jeux et défis d’écriture régulièrement proposés sont autant d’incitations à écrire. De plus, la communauté m’a semblé bienveillante. Enfin, les concepteurs ont également créé un système d’incitation à la lecture et des propositions de découvertes des nouveaux auteurs pour aider chacun à trouver textes et publics.  Il y a également un blog, mais il n’est pas très actif. Bref, tant visuellement, que par ses fonctionnalités ou ses activités, si vous souhaitez publier et échanger des textes sur internet, Scribay reste ma première recommandation.

publier: scribay

Atramenta et Medium

Medium et Atramenta sont deux autres plateformes sur lesquelles vous pouvez publier des textes libres de droit.

  • Atramenta est aussi éditeur de livres numériques payants. Elle offre donc de nouvelles possibilités, permettant par exemple la lecture sur liseuse. Il y a aussi un petit système d’entraide et relecture. Dans un sens, cela peut être un pas pour une vraie auto-publication (attention pour la publication, le service est payant). Par contre, il y a moins de facilité pour les échanges et l’interactivité.
  • Medium est une plate forme anglophone qui permet de publier tout type de textes, les œuvres littéraires n’étant qu’un sous-thème de la catégorie « culture ». Evidemment, si vous écrivez en français, le public n’est pas encore énorme. Par contre, il y a de bonnes fonctionnalités pour faciliter l’interactivité, les rencontres, les découvertes. La spécialité de la plateforme est le contenu long et qualitatif. Il existe une version française avec un onglet Lettres pour la littérature ! Allez voir.

Post-on-spot

Petit nouveau assez spécialisé, post-on-spot, vous propose de partager vos connaissances sur des lieux, des événements, des caractéristiques naturelles ou de l’histoire locale. D’une part, vous écrivez des « posts » sur des savoir-faire, la nature, la vie ou l’histoire d’un lieu (le spot). D’autre part,  si vous êtes en balade et que votre téléphone est équipé de l’application, vous êtes avertis qu’il y a une anecdote sur le lieu que vous traversez. Sympa, non ? Tout le monde peut enrichir le répertoire, alors n’hésitez pas.

publier: post-on-spot

PS : Si vous êtes surtout en recherche d’avis et de relecture, nous sommes en train de mettre en place un service d’accompagnement à l’écriture. C’est un peu long, parce que nous voulons mettre au point des méthodes de relecture efficaces et constructives. Néanmoins, si vous êtes intéressés, n’hésitez pas à nous faire signe dès maintenant. Nous prendrons certainement des textes « cobayes » avant de nous lancer vraiment.

Participer à des concours

Quelques adresses pour être au courant des concours d’écriture.

  • Nouvelle donne : super page pour avoir les annonces de concours, bien documentées et expliquées. Une référence.
  • Harfang : la revue littéraire Harfang publie des nouvelles chaque mois ainsi qu’une « micro nouvelle » de 100 mots maximum. Elle dispose aussi d’un onglet qui recense les concours et prix en matière de nouvelles. Vous en écrivez ? C’est pour vous !
  • Le coin des appels à textes : une page facebook pour être au courant des appels à textes et concours. Pratique !
  • Epopées fictives (imaginaire) : le site des appels à texte de la littérature de l’imaginaire.

Les éditions en ligne (livre numérique et livre papier en auto-édition)

Ici, il s’agit juste de pistes : je n’ai jamais rien tenté moi-même, je ne parle donc que par ouï-dire. Il y a quand même une chose à savoir (même si j’imagine que vous êtes tous déjà bien prévenus). Un auteur ne devrait JAMAIS accepter de payer pour se faire publier.

publier, être lu

Les  maisons d’ « auto-édition » :

Le concept a été créé aux Etats-Unis avec Lulu. Il commence à se développer en France avec plusieurs « maison d’auto-édition ». Ainsi, Edilivre se présente comme une maison d’édition alternative : il y a un (tout petit) travail d’édition (mise en page, dépôt de l’ISBN par exemple) et le livre en version papier peut être commandé presque partout (réseau de librairies et grandes distributions). Il y aussi des possibilités au niveau de la diffusion et de la communication. Comme je le disais, je ne l’ai pas testé. Cependant, je connais quelques personnes qui l’ont utilisé et semblent satisfaites. Si cela vous intéresse, dites-le en commentaire et j’approfondirai le thème !

Dans le même style vous trouverez aussi TheBookedition.com. Par contre, sur celui-là, je ne dispose d’aucun retour.

Les plate formes :

Amazon (Kindle), Apple, Kobo-Fnac, Youscribe,…: si vous êtes prêts à faire tout le travail, pourquoi ne pas tenter l’aventure. Cette fois-ci il s’agit uniquement de livres numériques, mais pourquoi pas ?  Attention, s’il est facile de publier, il est plus difficile d’être lu. Encore plus qu’ailleurs, il va falloir travailler la communication.

En conclusion :

Le monde du livre est peut-être fragile mais il continue de se réinventer. Les possibilités pour les nouveaux auteurs sont multiples pourtant elles ne doivent pas faire oublier un fait simple. Un mauvais livre, même avec toutes les possibilités techniques d’éditions, sera toujours un mauvais livre. Alors, qu’est-ce qu’on attend ? Il s’agit « seulement » de faire du bon travail !

En validant votre inscription vous acceptez que L'échangeoir d'écriture mémorise et utilise votre adresse e-mail dans le but de vous faire parvenir ses lettres d'information.
Vous pouvez nous contacter à tout moment afin de retirer votre inscription de cette liste

5 réflexions sur « Bon plans pour écrivain sur le net 2.2 : rendre public son travail, être lu, publier »

  1. Suite à la publication de cet article, j’ai reçu quelques précisions concernant qui pourront peut-être vous intéresser:
    Nouvelle Donne ne fait pas que publier des annonces de concours: ils ont aussi un appel à texte permanent et sont en recherche de nouvelles de bonne qualité pour leur site. (http://www.nouvelle-donne.net/appels-a-textes/article/appel-a-textes)
    Par ailleurs, ils ont aussi une rubrique concernant les maisons d’édition qui publient des nouvelles ( http://www.nouvelle-donne.net/chroniques/des-editeurs-de-nouvelles/ ).
    Et puis, si vous êtes intéressé par Medium voici un article tuto pour vous permettre de vous y repérer: https://medium.com/en-francais-in-french/medium-com-mode-demploi-9098f96d1449
    Bonne découverte à tous.

  2. Très bon article qui résume bien des choses ! Néanmoins, tatillon comme je suis, je ferais signaler que parmi les réseaux sociaux pour écrivains il existe Fyctia (bien que très en-dessous de tous les autres), mais aussi Le Conteur, très sympathique quoique petit, avec son site dérivé L’Allée des Conteurs pour les auteurs déjà plus confirmés, et enfin In Libro Veritas, l’ancêtre d’Atramenta figé dans la glace depuis 2015.
    À moi aussi Scribay reste ma plateforme préférée. J’ai regardé Medium, mais il semblerait que ce réseau s’intéresse uniquement à la vie relationnelle dans un cadre sociologique et n’ai pas trouvé d'”histoires”… Quoi qu’il en soit, merci de me l’avoir fait découvrir.

Les commentaires sont fermés.