Un Noël solidaire et littéraire

Noël 2020 : donner à lire, partager des livres, soutenir la lecture en France et dans le monde.

Vous souhaitez partager votre passion pour la lecture, être solidaire et littéraire ? Cette année, ce ne sont pas seulement les associations qui ont besoin d’aide, même si elles rencontrent encore plus de difficultés que d’habitude. Il y a aussi les libraires et tout le monde du livre qui a été fragilisé. Alors pourquoi ne pas profiter de la fête de Noël pour faire d’une pierre deux coup :  faire vivre nos librairies et partager notre goût pour la lecture et l’écriture.

littéraire et solidaire

Voici quelques pistes pour donner à lire, donner des livres ou soutenir des associations qui promeuvent la lecture et l’écriture là où elle est difficile d’accès.

Être solidaire et littéraire : donner des livres

Pour les enfants, l’opération “Donnez à Lire”(livres neufs)

Chaque année, le Secours Populaire et certaines librairies s’allient pour offrir des livres aux enfants défavorisés. Le principe est simple : vous achetez un livre neuf dans une librairie partenaire et ce livre est transmis au Secours Populaire. Ce sont alors les bénévoles de l’association que le remettront aux enfants.

Littéraire et solidaire le projet donnez à lire

Des livres pour les enfants

Vous trouverez ICI la liste des libraires partenaires (pour toute la France). Pour les toulousains, pensez à nos amis du Chameau Sauvage (il est même possible de leur faire la commande en ligne), mais aussi à Tire-Lire, Au fil des mots ou encore l’Exemplaire à Tournefeuille.

Opération valable jusqu’au 12 décembre.

Pour les femmes en prison : (livres neufs ou d’occasion)

Littéraire et solidaireL’accès aux bibliothèques étant beaucoup plus difficile pour les femmes emprisonnées, l’association “Aux oubliées” propose de leur transmettre directement des livres. Il faut envoyer un livre dédicacé (c’est obligatoire) au siège de l’association qui se charge ensuite de les repartir. Vous pouvez choisir un livre neuf ou un de vos propres livres, l’important est que vous y laissiez un petit message !

Pour en savoir plus découvrez leur site ICI.

Pour les SDF :

Les resto du cœur ont souvent des bibliothèques mobiles et des espaces livres avec la présence de bénévoles pour aider les personnes sans domicile à renouer avec les mots. Ils ont aussi besoin de renouveler régulièrement leurs propositions. Renseignez-vous auprès de votre centre départemental ou ICI. 

De nombreuses associations locales proposent aussi de réaliser des “boites cadeaux” pour Noël avec bien sûr de la nourriture, des vêtements, des produits d’hygiène… mais aussi des produits culturels. A Toulouse, je connais La Maraude des Anges mais il y a certainement d’autres bénévoles ailleurs.

Dans le monde, l’association Bibliothèque sans Frontière :

Là aussi, nombreuses sont les associations qui ont pour but de promouvoir la culture, l’éducation, l’accès à la lecture. Impossible de toutes les citer, je ne vous parlerai donc que d’une de celle qui me touche le plus : Bibliothèque Sans Frontière. Cette association collecte et redistribue des livres dans le monde entier. Mais elle créé aussi des mini bibliothèques tout terrain pour les camps de réfugiés et les zones de conflit. Elle forme des médiateurs, aide à lutter contre l’illettrisme et soutient des programmes de recherche et d’innovation pour un développement culturel partagé et solidaire.

Vous pouvez les soutenir en faisant des dons en numéraire ou en offrant des livres lors de leurs collectes annuelles ou en devenant bénévole. A retrouver ICI

Être solidaire et littéraire : donner sa voix et un peu de temps.

Parfois l’accès à la lecture est aussi rendu difficile par le handicap, la maladie. S’il existe de plus en plus de livres audio, les besoins en lecteurs sont toujours énormes. Si vous avez le temps et vous en sentez capable, vous pouvez proposer votre voix pour enregistrer des livres pour ceux qui ne peuvent plus lire. Voici quelques pistes :

  • Les bibliothèques sonores (“Donneurs de voix”) à découvrir ICI
  • Le GIAA adapte, retranscrit, scanne… pour les rendre accessible aux personnes ayant un handicap visuel. Leurs offres de bénévolat sont à découvrir ICI.

Par ailleurs certaines associations proposent aussi d’aller lire directement auprès des publics empêchés ou éloignés de la lecture :

  • Lire et faire lire : Créer des liens inter-générationnels et transmettre le plaisir de la lecture aux plus petits, à découvrir ICI
  • Silence, on lit ! Mettre la lecture au cœur de l’école : à découvrir ICI
  • A l’hôpital : les possibilités sont très inégales selon les régions et c’est vraiment dommage. A Lille (GHICL ou bibliopital, Lyon (ABH) ou Paris, il existe différentes associations. Ailleurs, il semblerait que cela manque cruellement… La plupart du temps, vous pouvez aider ces associations en devenant bénévole ou en faisant des dons pour permettre d’acheter des livres.

Les bibliothèques de village.

On n’y pense pas toujours mais parfois, en milieu rural notamment, il n’y a pas de médiathèque publique. Les bibliothèques associatives sont souvent en recherche de nouveaux ouvrages. Si vous en connaissez, n’hésitez pas à les contacter et à leur proposer de les aider.

Une initiative solidaire et littéraire autour de l’écriture et du jazz.

Et puis un peu de publicité pour un projet auquel j’ai participé. L’association Jazz en Velay édite chaque année une nouvelle dont la vente sert à offrir des places de concerts à des personnes défavorisées. La nouvelle coute 3 euros en librairie (à Toulouse Au Chameau Sauvage, Au café des Plumes ou à Léguevin au Café des Livres) 5 euros par internet, vous pouvez la trouver ICI. Alors faites-vous plaisir en faisant plaisir !

Vous avez d’autres idées ? N’hésitez pas à nous les transmettre.

En validant votre inscription vous acceptez que L'échangeoir d'écriture mémorise et utilise votre adresse e-mail dans le but de vous faire parvenir ses lettres d'information.
Vous pouvez nous contacter à tout moment afin de retirer votre inscription de cette liste